Roti de porc

Roti de porc

Aujourd’hui , à midi , roti de porc ….Tu me diras , amie lectrice , pas de quoi faire un post ….. Tout le monde sait faire un roti de porc ….C’est sûr , amie , et je n’avais pas l’intention de proser sur le dit goret , mais j’ai eu envie de te parler du metingue , d’ou ce post …. “C’est quoi ce metingue ? Il a fumé , l’omofoyer ? Son voisin est revenu ????” Certes , depuis que mon voisin est revenu de son confinement ( vu l’odeur , il a du se confiner au Liban !!!😂😂😂) , je vais plus souvent traîner sur ma terrasse , d’ou je perçois les effluves enchanteresses qui sortent de chez lui 😵… Mais ça n’a rien a voir …

Je t’explique . Aujourd’hui , à la demande de l’élue de mon cœur , nous devions déjeuner un peu plus tôt , car elle avait une réunion à 13h30 ( Eh oui , madame omofoyer travaille , comment crois tu qu’on survive ? ) . Et dans sa boite , on dit pas “réunion” , on dit “meeting” ( ça fait plus classe , non ? 😎) …Et depuis ce matin , métingue ( meeting en Toulousain ) n’arrête pas de me trotter dans la tête …. C’est un magnifique chanson “Le métingue du metropolitain” de la fin du 19eme siecle , amie lectrice ( tu vois , hier je citais les marx brothers , là on continue encore plus loin dans l’archéologie ) , d’un Monsieur Mac Nab , parolier pour les cabarets parisiens ….C’est l’histoire d’un pochtron qui pour échapper à sa femme , se rend à un grand metingue syndical , qui termine en baston ( et au trou pour lui ) suite à une bagarre avec des flics en civil , infiltrant la réunion …. C’est hilarant ….Si tu ne connaissais pas , amie lectrice , je suis heureux de te l’avoir fait connaitre …..Bon , je mets quand même la recette , c’est un blog de recettes …..

Les ingrédients

  • Un cochon ( qui s’en dédit , ou un copain comme … )
  • 5 ou 6 gousses d’ail
  • 2 ou 3 oignons
  • Des patates

La préparation

  • laver les patates , sans les éplucher , bien sur
  • les couper en dés
  • Coupe les oignons en deux
  • séparer les gousses d’ail , mais ne pas les peler ( on laisse “en chemise” comme on dit chez Cyril Lignac )
  • Peler et couper en petit morceaux une gousse d’ail
  • Larder le cochon avec ces morceaux d’ail
  • balancer le tout dans un plat à four ( le goret , les patates , les aux , les oignons )
  • sel, poivre, herbes de Provence
  • une cuillère à soupe d’huile d’olive
  • au four pour une heure , therm. 7 ( ouvre de temps , amie , pour retourner le nourrin [ tu te souviens , c’est maître Capello qui disait ça à l’ORTF ] , et l’arroser un peu [ le nourrin , pas maître Capello ] )
  • Au bout de 10 minutes , ajoute un verre d’eau

One response to “Roti de porc”

  1. Fab dit :

    Ben j’y comprends plus rien … et surtout j’y vois plus bien (à ma décharge, j’ai cassé mes lunettes … oui … c’est ballot, en plein confinement 🙁 va trouver un opticien ouvert pour tenter de retailler tes verres et les monter sur une ancienne monture que tu avais fort précautioneusement conservé …. mais je m’égare …). Bref … la vision de ce rôti m’a fait penser à la truite d’hier.
    P …sans rire … quelle vision !! ou alors .. c’est mes yeux ou quoi … comme dirait JC.Dusse.
    Pas un cochon d’Aveyron le bougre, plutôt un type du genre HLM en barre, avec exactement 78 cm de débattemment, des voisins bruyants, eau, électricité, chauffage et nourriture à volonté certes mais côté galipettes sur pattes et plein air nada !
    Bref donc, comment était votre rôti ? (autre réplique entendue dans OSS117) car c’est une viande qui peut, soit être confite (c’est de circosntance), soit bien ferme (façon Malabar à la fraise). Pas de bouquet garni ? Pas de laurier sauvage ? Les herbes exotiques, pourtant en Aveyron, c’est pas ce qui manque. Autre question : pourquoi ne pas farcir ce rôti avec les gousses d’ail ? Comme un gigot par exemple ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA ImageChange Image